Oui ! Ce savon a tout bon !

Le savon d’Alep s’utilise par toute la famille, des pieds à la pointe des cheveux ! Ce produit ancestral de fabrication artisanale n’est autre que… le premier savon dur (bien avant son petit frère le savon de Marseille).

Au VII ème siècle, les savonneries se développent à Alep où deux ingrédients y sont abondants : l’huile d’olive et l’huile de baie de laurier. Depuis, la formule et le procédé restent inchangés, on ajoute aux deux huiles précédemment citées de l’eau et de la soude végétale (hydroxyde de sodium). Il faut 6 mois minimum pour qu’un savon soit commercialisé, il reste sagement à l’abri de la lumière le temps d’être prêt à envelopper la peau de ses lipides réconfortants.

Le savon d’Alep est bien toléré par les peaux délicates, apprécié par nos petites mimines trop souvent en contact de l’eau ou encore permettra à ces messieurs de se raser en douceur… Alors, c’est bien le savon d’Alep non ?

Cosmétiquement,

Laeti

Publicités